arrow-right cart chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up close menu minus play plus search share user email pinterest facebook instagram snapchat tumblr twitter vimeo youtube subscribe dogecoin dwolla forbrugsforeningen litecoin amazon_payments american_express bitcoin cirrus discover fancy interac jcb master paypal stripe visa diners_club dankort maestro trash

Panier


Clothilde Matta

Clothilde Matta est une photographe et vidéaste plasticienne française née en 1991.
Nourrie par une formation initiale de comédienne, sa pratique artistique entretient un rapport étroit aux arts vivants et en particulier à l’engagement du corps. C’est dans la tension toute théâtrale entre séparation et continuité, des corps et des esprits, que se déploie son imagerie. Le désir, comme quête de continuité et reconnaissance de la séparation des êtres, y prend une place centrale. Ce désir érotique, qui prend volontiers la forme d’images - ne serait-ce que par le fantasme  - caractérise aussi bien l’amour charnel que l’amour des mystiques. Exploration des possibilités de communion offertes à l’être, aspiration nostalgique à l’unité, le travail de Clothilde Matta investit l’indémodable terrain de la condition humaine en jetant des ponts entre les cultures et les époques : Europe, Asie, antiquité, modernité, sacré et profane y sont rapprochées sous le sceau commun d’une humanité avant tout désirante
En 2018, elle expose ses photos à la Galerie Modern’art à Versailles. La même année elle est lauréate du Young Talents Photo Prize de la foire fotofever et lauréate du prix du public grâce à sa série Jealousy of Matter exposée au Carrousel du Louvre. En 2019, elle est invitée à Kyoto par Wacoal pour une exposition personnelle dans le cadre de Kyotographie, où elle présente pour la première fois sa série Transfiguration. Elle bénéficie également d'une exposition personnelle à la Galerie 15 à Toulon et participe au YOUMEIN festival 2019 à Tanger, soutenue par l'American Legacy pour sa vidéo ELLES, Tanger en binôme avec la réalisatrice Nina Cholet. En octobre 2019, elle présente leur travail en avant première à la Maison Européenne de la Photographie durant la FIAC. En Septembre 2021, elle participe à Kyotographie avec le projet ELLES, soutenue par la MEP en raison de la saison de la France au Japon et propose dans le cadre de la collaboration la MEP x MADE une sélection de tirage en edition limitée. Elle travaille actuellement sur un projet d’edition et un projet d’installation « images  sonores ».